Mot : buddhi

बुद्धि buddhi (sanskrit) n. f.

  1. esprit, intelligence, réflexion ; faculté de perception ; compréhension
  2. sagesse ; raison
  3. pensée ; idée ; résolution
  4. phil. [Sāṃkhya] l'essence [tattva] de l'Intellect, premier constituant de l'instrument interne [antaḥkaraṇa] ; il est la faculté discriminative ; syn. mahat, mahātattva
  5. connaissance ; savoir, science ; syn. jñāna
  6. myth. np. de Buddhi, la Sagesse personnifiée, fille de Prajāpati ; [SP.] on la dit épouse de Gaṇeśa, dont elle enfanta de Lābha
  7. myth. np. de Buddhi, fille de Dakṣa, épouse de Dharma

Origine de la définition

बुद्धि buddhi (sanskrit)

  1. f. esprit, intelligence, réflexion ; faculté de perception ; compréhension
  2. sagesse ; raison
  3. pensée ; idée ; résolution
  4. phil. [Sāṃkhya] l'essence [tattva] de l'Intellect, premier constituant de l'instrument interne [antaḥkaraṇa] ; il est la faculté discriminative ; syn. mahat, mahātattva
  5. connaissance ; savoir, science ; syn. jñāna
  6. myth. np. de Buddhi, la Sagesse personnifiée, fille de Prajāpati ; [SP.] on la dit épouse de Gaṇeśa, dont elle enfanta de Lābha
  7. myth. np. de Buddhi, fille de Dakṣa, épouse de Dharma

Copié de Dictionnaire Heritage

Origine de la redéfinition

lundi 4 octobre 2021

Baba a également expliqué que vous effectuez un saut périlleux. L'image des différents clans est aussi tout à fait essentielle. Shiv Baba est le Plus élevé, et puis il y a le chignon top-knot des Brahmanes. Baba vous dit cela afin de vous l’expliquer. OK. Gardez dans votre intellect que vous êtes en train d’effectuer un saut périlleux de 84 naissances.

Points mentionnant la définition

jeudi 2 juillet 2020

Mais eux-mêmes ne considèrent pas qu'ils sont en enfer. La serrure de leur intellect ne s'ouvre pas. Les enfants, la serrure de votre intellect s'ouvre maintenant, numberwise, petit à petit. La serrure de l'intellect de ceux qui continuent à suivre shrimat et à se souvenir du Père purificateur s'ouvre progressivement. Le Père vous donne la connaissance et vous apprend également à vous souvenir de Lui. Il est le Professeur, n'est-ce pas? Et parce qu'Il est le Professeur, Il vous enseigne.

lundi 21 septembre 2020

Dites-leur simplement:Considérez que vous êtes des âmes et souvenez-vous du Père. N'accomplissez aucune mauvaise action à travers vos sens physiques, que ce soit en pensées, en paroles ou en actions. Cela commence par pénétrer votre esprit, puis vous en parlez. Vous avez maintenant besoin de l’intellect pour comprendre le vrai (right) du faux (wrong). C'est un acte de charité, je dois le faire. Si il y a dans votre cœur la moindre pensée de vous mettre en colère, chacun de vous a un intellect qui sait que cela deviendrait un péché si vous passiez à l’acte. En vous souvenant du Père, vous devenez des âmes charitables.

dimanche 29 août 2021

Quand quelqu’un a un corps lourd ou porte un fardeau, il ne peut pas facilement mouler son corps, l’adapter, comme il le voudrait. De même, si quelqu’un a un intellect lourd, (grossier, qui manque de subtilité), s’il a dans son intellect un fardeau de gaspillage ou de saletés, s’il a une impureté ou une autre, cette personne ne pourra pas mouler, adapter, son intellect quand ce sera nécessaire. C’est pourquoi, un intellect très propre, profond, c’est-à-dire extrêmement subtil, divin, sans limite et vaste est nécessaire. Seuls ceux qui ont un tel intellect pourront faire l’expérience de toutes les relations quand ils le voudront et feront également l’expérience de leur forme en fonction de la relation.

dimanche 27 mars 2022

La maîtrise de ces trois pouvoirs spéciaux, l’esprit, l’intellect et les sanskars, est ce qu’on appelle la souveraineté de soi. Ces pouvoirs subtils peuvent faire fonctionner les organes physiques de façon disciplinée selon le système. Quel résultat Baba a-t-Il vu? Le résultat a montré que dans ces trois aspects, tous sont en mesure de les utiliser où, quand et comme ils le choisissent en fonction de leur capacité. Ils n’ont pas un pouvoir total, mais selon leur propre capacité. Les doubles étrangers emploient beaucoup cette expression: « quelque chose » (un problème). Appellera-t-on cela être un maître à l’autorité toute puissante ? Vous êtes puissants, mais êtes-vous tout-puissants ?