Mot : kalā

कला kalā (sanskrit) n. f.

  1. Une seizième partie (de quelque chose), proportion pour seize
  2. un doigt (digit) ou un seizième du diamètre lunaire
  3. la soixantième partie d'un degré, une minute
  4. n'importe quel art pratique, un art mécanique ou élégant
  5. accomplissement, habileté, dextérité, ingéniosité, art, inventivité, astuce, jonglage

Origine de la définition

कला kalā (sanskrit)

  1. s.f. Une seizième partie (de quelque chose)
  2. une petite partie, partie, portion
  3. un doigt ou un seizième du diamètre lunaire
  4. une division spécifique du temps (environ 8 secondes)
  5. la soixantième partie d'un degré, une minute
  6. intérêt sur le capital (considéré comme une partie de lui)
  7. n'importe quel art pratique, un art mécanique ou élégant
  8. accomplissement, habileté, dextérité, ingéniosité, art, inventivité, astuce, jonglage
  9. (dans la poésie hindoue) un symbole pour le nombre 16

Traduit de Dictionnaire Platts (1884)

Origine de la redéfinition

lundi 4 octobre 2021

Baba a également expliqué que vous effectuez un saut périlleux. L'image des différents clans est aussi tout à fait essentielle. Shiv Baba est le Plus élevé, et puis il y a le chignon top-knot des Brahmanes. Baba vous dit cela afin de vous l’expliquer. OK. Gardez dans votre intellect que vous êtes en train d’effectuer un saut périlleux de 84 naissances.

Points mentionnant la définition

jeudi 15 juillet 2021

Il y a maintenant les augures impérissables de Jupiter sur vous, les enfants. On dit : "Complets avec 16 degrés célestes." Ensuite, vous perdez deux degrés et on dit alors : "Les augures de Vénus." A l'âge d'or, ce sont les augures de Jupiter, puis, à l'âge d'argent, les augures de Vénus. Nous ne cessons de descendre et les augures ne cessent de changer. Vie après vie, il y a tout le temps eu de faux augures. Ce sont maintenant les augures de Jupiter reçus du Père.

lundi 30 août 2021

C'est l'âme qui étudie et qui agit, qui commet des péchés à travers le corps et c'est pourquoi on dit "âme impure" ou "âme pécheresse". C'est l'âme qui fait tout. En ce moment, tous les êtres humains sont conscients du corps. Au lieu de considérer qu'ils sont des âmes, ils pensent: Je suis untel et je fais ce travail. Telle personne est colérique et vicieuse. Ils mentionnent le nom qui a été donné au corps. On appelle cela le monde de la conscience du corps, le monde de la descente.