Brahmāpurī, Śivpurī, Viṣṇupurī et Sūkṣmavatan

Points du murli du mardi 15 février 2022

Ici, vous ne dites pas que vous êtes des Vishnu Kumars. Vous êtes des Brahma Kumars et Kumaris. Le monde de Brahma est un monde d'êtres humains dans lequel les Brahmines sont spécialement créés. Dans le Sindh, il y avait la terre de Brahma. Qui a expliqué tout cela ?
Alors, commencez par expliquer que l'Océan de connaissance, le Dieu de la Gîta, est le Père, et qu'Il dit: Brahma, Vishnu et Shankar sont les déités qui résident dans la région subtile. Brahma est un être humain. Il sera appelé une déité quand il deviendra complet et parfait. Il deviendra une déité après avoir fait de la tapasya.
Vous êtes réellement en train d'étudier le Raja Yoga en ce moment pour devenir cela (des déités). Voici le monde de Shiva et voilà celui de Vishnu !

Notes

Viṣṇu kumār signifie "fils de Viṣṇu".

BK est l'abréviation de brahmākumār "fils de Brahmā" ou brahmākumārī "fille de Brahmā" prononcé 'biké' (selon l'alphabet anglais) et 'béka' selon notre alphabet.

BK signifie donc "enfant de Brahmā".

Brahmāpurī signifie "cité de Brahmā".

Śivpurī signifie "cité de Śiv".

Viṣṇupurī signifie "cité de Viṣṇu".

tapasyā signifie "ascèse spirituelle".

Sūkṣmavatan signifie "demeure subtile, pays subtil". Traduit ici par "région subtile".

Points du murli reformulés (alternative)

Ici on ne vous appellera pas des Viṣṇu kumārs. Vous êtes seulement des BKs. On dit Brahmāpurī la cité de Brahmā seulement pour la cité des êtres humains. Où en particulier les brāhmaṇs sont faits ? Dans le Sindh il y avait aussi Brahmāpurī la cité de Brahmā. Qui vous a expliqué cela ?
Alors en premier il y a ce point que l'océan de savoir, le Bhagvān de la Gītā est le Père. Il dit "Brahmā, Viṣṇu et Śaṅkar les habitants de Sūkṣmavatan sont des divinités." Ce Brahmā est en fait un être humain. Quand il deviendra complet, on l'appellera une divinité. Celui-ci en faisant le tapasyā devient ensuite une divinité.
Vous apprenez assurément rājyōg et seulement en ce moment pour le devenir. Ceci est Śivpurī la cité de Śiva et cela est Viṣṇupurī la cité de Viṣṇu.

Interprétation

Les hindous accordent une grande importance à la trimurti les 3 représentations de Brahmā le Créateur, Viṣṇu celui qui maintient le monde et Śaṅkar le Destructeur.

Baba dit que ces trois-là sont des divinités subtiles présentes dans la demeure subtile Sūkṣmavatan (région subtile).

Mais alors il y a 2 Brahmā :

Brahmāpurī est pour les hindous la ville de Brahmā au Kailāsa un mont mythique, présente dans notre univers matériel mais à son sommet le plus élevé. C'est aussi le Cité de Brahmā au Ciel.

Il y a donc 2 cités de Brahmā une au Ciel c'est-à-dire dans la demeure subtile, et une autre sur Terre dans le Sindh où Śiv est entré en Brahmā pour donner la connaissance au début de l'histoire de notre institution.

Aujourd'hui, il ne reste que la forme subtile de Brahmā qui se fait connaitre par les brahmanes pour créer d'autres brahmanes.

Quand on médite, on peut se sentir proche de Brahmā, on se situe alors dans la cité de Brahmā, son monde Brahmāpurī.

Quand on pratique le rājyōg on a une relation avec Śiv ou Dieu, on se situe dans la cité de Śiv, son monde Śivpurī.

Quand on pense au paradis sur Terre, on a une relation avec Viṣṇu, on se situe dans la cité de Viṣṇu, son monde Viṣṇupurī.

Analyse

तुम यहाँ अपने को विष्णु कुमार नहीं कहलाते हो ।
tum yahā̃ apnē kō viṣṇu kumār nahī̃ (kahlātē hō) .
vous ici "vous-mêmes" pour Viṣṇu kumār "ne pas" "appellerez" .
Ici on ne vous appellera pas Viṣṇu kumārs.

तुम तो हो ही बी के । tum tō hō hī B K .
vous alors êtes seulement bk . Vous êtes seulement des BKs.

ब्रह्मापुरी मनुष्यों की ही कही जाती है । brahmāpurī manuṣyō̃ kī hī (kahī jātī hai) .
Brahmāpurī "êtres humains" de seulement "est dit" .
On dit Brahmāpurī la cité de Brahmā seulement pour la cité des êtres humains.

जहाँ खास ब्राह्मण रचते हैं ।
jahā̃ khās brāhmaṇ ractē haĩ .
où "en particulier" brāhmaṇs "sont faits" .
Où en particulier les brāhmaṇs sont faits ?

सिन्ध में भी ब्रह्मापुरी थी , यह किसने समझाया ?
sindh mē̃ bhī brahmāpurī thī , yah kisnē samjhāyā  ?
Sindh dans aussi "Cité de Brahmā" était , ceci qui expliqué  ?
Dans le Sindh il y avait aussi Brahmāpurī la cité de Brahmā. Qui vous a expliqué cela ?

तो पहले है यह बात कि ज्ञान सागर गीता का भगवान बाप है , वह कहते हैं - यह ब्रह्मा विष्णु शंकर तो सूक्ष्मवतन वासी हैं देवतायें ।
tō pahlē hai yah bāt ki gyān sāgar gītā kā bhagvān bāp hai , vah (kahtē haĩ) - yah brahmā viṣṇu śaṅkar tō sūkṣmavatan vāsī haĩ dēvtāyē̃ .
alors premièrement est ceci chose que gyān océan gītā de Bhagvān père est , il dit - ceci Brahmā Vishnou Śaṅkar alors "maison subtile" habitants sont divinités .
Alors en premier il y a ce point que l'océan de savoir, le Bhagvān de la Gītā est le Père. Il dit "Ce Brahmā, ce Viṣṇu et ce Śaṅkar habitants de Sūkṣmavatan sont des divinités."

यह ब्रह्मा तो मनुष्य है जब सम्पूर्ण बनेंगे तो देवता कहलायेंगे ।
yah brahmā tō manuṣya hai jab sampūrṇ banē̃gē tō dēvtā kahalāyēṅgē .
ceci Brahmā alors "être humain" est quand complet deviendra alors divinité appellerez . Ce Brahmā est en fait un être humain. Quand il deviendra complet, on l'appellera une divinité.

यह तपस्या कर फिर देवता बनते हैं ।
yah tapasyā kar phir dēvtā (bantē haĩ) .
celui-ci tapasyā "en faisant" après divinité devient .
Celui-ci en faisant le tapasyā devient ensuite une divinité.

जरूर अभी ही राजयोग सीखते हैं - यह बनने के लिए ।
jarūr abhī hī rājyōg (sīkhtē haĩ) - yah bannē (kē liē) .
certainement "à ce moment précis" seul "raja yoga" apprenez - ceci devenir pour .
Vous apprenez assurément rājyōg et seulement en ce moment pour le devenir.

यह शिवपुरी , यह विष्णुपुरी है ।
yah śivpurī , yah viṣṇupurī hai .
ceci "Cité de Śiva" , ceci "cité de Viṣṇu" est .
Ceci est Śivpurī la cité de Śiva et cela est Viṣṇupurī la cité de Viṣṇu.

Définitions

शंकर śaṅkar (sanskrit) n. m.

  1. a. m. n. f. śaṃkarā bienfaisant, qui apporte le bonheur ou la prospérité (np.)
  2. m. myth. np. de Śaṅkara ou Śaṃkara, épith. de Śiva «accordant sa bénédiction»
  3. (Baba) La déité subtile représentant la destruction, faisant partie de la trimurti avec Brahma et Vishnou

भगवान bhagvān (sanskrit) n. m.

  1. Chanceux, prospère, heureux, glorieux, illustre, adorable, divin, honorable
  2. l'Être suprême, Dieu
  3. toute personne estimable ou respectable
  4. (Baba) l'Être suprême, Dieu
  5. (Baba) Le dieu Nārāyaṇ

ब्राह्मण brāhmaṇ (sanskrit) n. m.

  1. adj. relatif ou convenant à un brahmane
  2. s.m. brahmane, personne de la première classe védique [varṇa]
  3. pl. brāhmaṇās soc. la classe des brahmanes ; les prêtres en font partie, mais beaucoup sont cuisiniers, ne pouvant accepter la nourriture préparée par des personnes de classe inférieure ; ils portent le cordon sacré [upavīta] à partir de leur investiture [upanayana]
  4. n. lit. nom générique d'ouvrages complémentant la saṃhitā védique
  5. (Baba) enfant né de la bouche de Brahma

ब्रह्मा brahmā (sanskrit) n. m.

  1. Brahmā ou l'Être suprême considéré comme une personne, la première déité de la triade hindoue et le Créateur du Monde
  2. véd. [RV.] hymne sacré
  3. le sacré, ses manifestations ; la parole, le Verbe
  4. science sacrée, texte sacré, théologie ; pouvoir spirituel
  5. soc. dévotion ; sacerdoce, vie sainte, condition ou caste des brahmanes
  6. phil. l'Absolu, Être ou Principe suprême indifférencié et inqualifiable ; Dieu comme l'Essence ou le substrat du Tout
  7. (Baba) Le premier être humain dans lequel L'Être suprême descend pour donner le savoir nous permettant de nous libérer de nos liens de karma.

विष्णु viṣṇu (sanskrit) n. m.

  1. myth. véd. aspect du soleil, radieux fils cadet d'Aditi [āditya] ; plus tard, np. du dieu suprême Viṣṇu «l'Immanent» ; ses 10 manifestations [daśāvatārās] sont traditionnellement Matsya le Poisson qui sauva l'Homme du déluge, Kūrma la Tortue socle de la Création, Varāha le Sanglier sauveur de la Terre, Narasiṃha le justicier Homme-Lion, Vāmana-Trivikrama le brahmane Nain et Géant cosmique, Paraśurāma Rāma le guerrier à la Hache, le Roi parfait Rāma, Balarāma Rāma le Fort, le Dieu Noir Kṛṣṇa son frère, et Kalkī le futur Cavalier de l'Apocalypse ; parfois Buddha est inclus comme avatāra ; l'Aigle Garuḍa est sa monture, Lakṣmī et Bhūdevī ses épouses ; il demeure au Ciel Vaikuṇṭha ; ses 24 aspects [upavyūha] portent avec leurs 4 bras les 24 permutations de 4 attributs : le disque de feu [cakra], la conque [śaṅkha], la massue [gadā] et le lotus [padma] ; [Rūpamaṇḍana] ils sont nommés Keśava, Nārāyaṇa, Mādhava, Govinda, Mokṣada, Madhusūdana, Trivikrama, Vāmana, Śrīdhara Hṛṣīkeśa, Varada, Dāmodara, Saṃkarṣaṇa, Vāsudeva, Pradyumna, Aniruddha, Puruṣottama, Adhokṣaja, Narasiṃha, Acyuta, Janārdana, Upendra, Hari et Kṛṣṇa ; d'autres aspects sont nommés Cakrapāṇi, Jagannātha, Padmanābha, Pītavāsā, Prajāgara, Pratardana, Bhagavān, Mohinī, Vikuṇṭha, Vibhu, Viśvarūpa, Veṅkaṭeśvara, Śrīnivāsa ; [BhP.] sa manifestation est blanche au kṛtayuga, rouge au tretāyuga, jaune au dvāparayuga et noire au kaliyuga ; ses attributs sont le joyau Kaustubha, la massue-sceptre Kaumodakī, le disque Sudarśana, la conque Pāñcajanya, l'arc Śṛṅga, l'épée Nandaka, la boucle de poils Śrīvatsa ; le basilic sacré [tulasī] lui est consacré, ainsi que l'ammonite [śālagrāma] ; représenté en empereur, il porte la tiare de gloire [kīrtimukuṭa] ; il est vêtu de jaune [Pītāmbara] ; astr. il régente le nakṣatra Śravaṇā (Altaïr) ; phil. [Sāṃkhya] il est le régent [niyantṛ] de la faculté de marche [pāda] ; Viṣṇu émerveille le Monde par le jeu [līlā] de sa Magie [Māyā] ; il obtint de Śiva d'incarner Śakti ; cf. tejoliṅga.

सूक्ष्मवतन sūkṣmavatan (hindi) n. m.
Composé de : सूक्ष्म sūkṣma et वतन vatan

  1. pays, maison, demeure, résidence ou habitation subtile

राजयोग rājyōg (sanskrit) n. m.
Composé de : राज rāj et योग yōg

  1. soc. yoga intégral, discipline spirituelle ; il mène à la libération
  2. yoga du roi

तपस्या tapasyā (sanskrit) n. m.

  1. pratique de pénitences, ascèse, discipline spirituelle

गीता gītā (sanskrit) n. f.

  1. f. chant, chanson, hymne, stance, poème
  2. lit. np. de la Gītā, épith. de la Bhagavadgītā.

विष्णुपुरी viṣṇupurī (sanskrit) n. f.

  1. «Cité de Viṣṇu» géo. np. de Viṣṇupurī, tiers du site d'Oṃkāreśvara.

बी के bī kē (hindi) n. m.

  1. abréviation de brahmākumār fils de Brahmā ou brahmākumārī fille de Brahmā.

ब्रह्मापुरी brahmāpurī (sanskrit) n. f.
Composé de : ब्रह्मा brahmā et पुरी purī

  1. Cité de Brahmā
  2. n. myth. np. de Brahmapura «Cité de Brahmā» au Ciel
  3. phil. [ChU.] le corps
  4. f. brahmapurī myth. np. de Brahmapurī «Ville de Brahmā» au Kailāsa
  5. géo. épith. de Bénarès ; tiers du site d'Oṃkāreśvara
  6. soc. quartier des brahmanes dans un village.

शिवपुरी śivpurī (sanskrit) n. f.

  1. Cité de Śiva
  2. géo. np. de Śivapura, épith. de Vārāṇasī «Cité de Śiva»
  3. géo. np. de Śivapurī, tiers du site d'Oṃkāreśvara.

Article