La responsabilité de l'appartenance : suivre les ordres

Point du murli du mercredi 30 juin 2021

Ici, si vous vous mettez en colère, la punition sera cent fois plus grande et votre niveau chutera aussitôt, parce que vous n'avez pas obéi aux ordres de Dieu. L'ordre de Dharamraj est le suivant: Devenez purs! Si après avoir appartenu à Dieu, vous désobéissez à Ses ordres, même un tout petit peu, la punition sera cent fois plus sévère.

Notes

Dharmarāj signifie roi du Dharma.

Īśvar signifie "Seigneur" ou "Dieu".

Point du murli reformulé (alternative)

Ici, si tu t'es mis en colère sur quelqu'un, la punition est multipliée par cent. Ta condition tombe tout à fait parce que tu n'as pas accepté l'ordre d'Īśvar. L'ordre de Dharmarāj est : il faut devenir pur. Toi qui appartiens à Īśvar, si tu dédaignes ses ordres même un peu, la punition augmentera cent fois.

Interprétation

Dharmarāj dans la mythologie hindoue (Yama) c'est celui qui regarde le livre de comptes des bonnes et mauvaises actions des âmes après qu'ils quittent leur corps (meurent).

Si l'âme a fait plus de bonnes actions, alors Dharmarāj l'envoie au paradis dans un séjour de félicité pour un temps proportionnel au compte accumulé.

Si l'âme a fait plus de mauvaises actions, alors Dharmarāj l'envoie aux enfers dans un séjour de torture pour un temps proportionnel au compte accumulé.

Dans les deux cas, une fois que l'âme a purgé sa peine ou a consommé sa récompense, elle retourne s'incarner sur Terre. Et le cycle continue.

Ici Dharmarāj est celui qui inflige la punition pour nos écarts plus ou moins grands, dans cette vie.

C'est aussi celui qui inflige la punition à l'heure finale juste avant que l'on retourne à la maison, le monde incorporel des âmes.

La philosophie du karma dit que tout se mérite. Elle est fondamentalement juste. C'est une loi qui ne peut pas être violée.

Même Dieu n'a pas le pouvoir de racheter nos péchés comme les chrétiens le pensent. Même Dieu n'est pas au dessus des lois.

Il y a des chemins qui peuvent donner de plus grandes récompenses. Mais ces chemins demandent aussi plus d'efforts. Si en choisissant un chemin, je ne me montre pas à la hauteur des attentes que l'on a pour moi. Alors au lieu d'être récompensé, je serai puni.

Ici, la destination est la plus élevée de toutes. C'est le meilleur chemin mais aussi le plus difficile.

En effet, rester pur dans ce monde n'est pas facile : observer la chasteté, le végétarisme, ne pas se mettre en colère, être honnête etc.

A un tel chemin correspond la meilleure récompense, mais aussi la pire punition pour ceux qui ne se sont pas montrés à la hauteur.

Sur ce chemin, je dois lutter contre ma vieille nature, mes vieux sanskars ou traits de caractère. Il y a donc des fois où je me laisse aller. Je me crée alors une punition plus importante pour la faute que pour un autre parce que j'ai choisi d'être un héros.

On ne laisse pas passer les petites erreurs aux héros car ils sont les plus élevés. On attend d'eux le meilleur.

Sur ce chemin, il y a donc des hauts et des bas. Dharmarāj me frappe chaque fois que je fais une erreur pour faire sortir la saleté de mon âme.

Si j'accepte ce processus jusqu'au bout, alors je peux réclamer une position élevée à l'âge d'or.

Bien sûr, en théorie je peux rester toujours heureux. Mais pour cela je dois suivre les directions du Père à chaque moment.

Analyse

यहाँ तुमने किस पर क्रोध किया तो सौगुणा दण्ड हो जाता है ।
yahā̃ tumnē kis par krōdh kiyā tō sauguṇā daṇḍ (hō jātā hai) .
ici tu qui sur colère "as fait" alors "100 fois" punition devient .
Ici, si tu t'es mis en colère sur quelqu'un, la punition est multipliée par cent.

अवस्था बिल्कुल गिर जाती है क्योंकि ईश्वर का फरमान नहीं मानते हैं ।
avasthā bilkul (gir jātī hai) kyōṅki īśvar kā pharmān nahī̃ (māntē haĩ) .
état "tout à fait" tombe "parce que" īśvar de ordre "ne pas" acceptent .
Ta condition tombe tout à fait parce que tu n'as pas accepté l'ordre d'īśvar.

धर्मराज का फरमान मिलता है - पवित्र बनना है ।
dharmarāj kā pharmān (miltā hai) - pavitra bannā hai .
dharmarāj de ordre "se trouve" - pur devenir faut .
L'ordre de Dharmarāj est : il faut devenir pur.

तुम ईश्वर का बन जरा भी उनके फरमान की अवज्ञा की तो सौगुणा दण्ड चढ़ जाता है ।
tum īśvar kā ban jarā bhī unkē pharmān kī avagyā kī tō sauguṇā daṇḍ (caṛh jātā hai) .
tu īśvar de "en devenant" "un peu" même ses ordres de mépris de alors "100 fois" punition augmente .
Toi qui appartiens à īśvar, si tu dédaignes ses ordres même un peu, la punition augmentera cent fois.

Définitions

धर्मराज dharmarāj (sanskrit) n. m.
Composé de : धर्म dharma et राज rāj

  1. myth. np. de Dharmarāja, épith. de Yama «le Juge Suprême»
  2. myth. [Mah.] épith. de Yudhiṣṭhira «Roi du Devoir»

ईश्वर īśvar (sanskrit) n. m.

  1. adj. riche, puissant [«qui dirige ce qui nous entoure»]
  2. capable de <inf.>
  3. n.m. seigneur, maître ; riche ; roi
  4. myth. np. d'Īśvara «Seigneur», l'un des 11 souffles divins [marut]
  5. phil. Dieu suprême, Seigneur ; épith. de Śiva, plus rarement de Viṣṇu ou Brahmā ; astr. il personnifie l'an 11 d'un cycle de vie [saṃvatsara]
  6. soc. titre de la divinité d'un temple shivaïte, symbolisée par son signe [liṅga]
  7. phil. [yoga] divinité d'élection, Dieu intérieur ; on l'évoque en méditant sur om
  8. f. īśvarī myth. np. d'Īśvarī, un nom de Durgā, de Lakṣmī, ou d'une déesse [śakti] en gén.

फरमान فرمان pharmān (persan) n. m.

  1. Ordre, commandement, mandat, édit, décret; une lettre royale; un brevet royal, un octroi, une charte

दण्ड daṇḍ (sanskrit) n. m.

  1. bâton, massue ; manche ; sceptre
  2. toise ; mesure de longueur, qui vaut 4 coudées [hasta] (environ 2 m) ; il y en a 500 dans une lieue [krośa], et 4000 dans une étape [yojana]
  3. tige (not. de lotus)
  4. châtiment, punition ; amende
  5. force légitime, pouvoir de la justice ; police, armée (en ligne)
  6. gram. signe de ponctuation (|) marquant la fin d'une phrase ou la moitié d'une stance
  7. myth. np. de Daṇḍa «Châtiment», fils de Dharma et de Kriyā

सौगुणा sauguṇā (hindi) adj.
Composé de : सौ sau et गुणा guṇā

  1. cent fois