L'offrande de la femme tribale

Point du murli du mercredi 21 juillet 2021

Même ceux qui nettoient les latrines doivent être élevés. Il y a également la louange des villageois. Ils disent: "Rama a mangé des baies déjà à moitié mangées par un villageois." Mais il ne peut pas s'agir de Rama, ni de Shiv Baba. En revanche, il est possible que Brahma en ait mangé. Les villageois viendront. Si l'un d'entre eux apporte des tolis, comment Baba pourra-t-il les refuser? Les villageois et ceux qui sont sans vertus en apporteront et vous devrez les manger. Shiv Baba dit: Je n'en mangerai pas car Je suis Abhogta.

Notes

Le mot dalit existe aussi en français et signifie "intouchable, paria, hors-caste".

bhīlnī signifie "femme tribale". Les tribus étant hors du système de caste hindou, ce sont donc aussi des "intouchables".

gaṇikā signifie "courtisane, prostituée".

abhōktā signifie "celui qui ne jouit de rien".

Point du murli reformulé (alternative)

Il faut sauver aussi les dalits. Il y a aussi le chant de la femme tribale. Ils disent que Rām a mangé les jujubes de la femme tribale. En vérité, il ne s'agit ni de Rām ni de ŚivBābā. Oui, il peut s'agir de celui-ci Brahmā qui a pu en manger. Les femmes tribales, etc. viendront. Comprends. S'ils apportent des ṭōlīs ou autre, comment pouvez-vous refuser ? Si les femmes tribales, les prostituées apportent quelque nourriture, vous la mangerez aussi. ŚivBābā dit : "Moi, je ne mangerai pas. Moi je suis abhōktā".

Interprétation

Cela fait référence à une histoire du Ramayana où une femme tribale vit dans une grande dévotion pour Rama.

Chaque jour, elle attend sa visite et prépare un panier de jujubes. Elle sépare les fruits doux de ceux amers en les goûtant.

Quand Rama passe finalement chez elle, attiré par sa dévotion sincère, celle-ci lui offre alors les jujubes qu'elle a elle-même goûtés.

Pour les hindous, la nourriture offerte ne peut être goûtée. Ce n'est donc normalement pas bien de manger une telle nourriture.

Mais Rama montre qu'il y a des exceptions quand la dévotion est sincère. La femme n'étant pas éduquée ne savait pas qu'il ne fallait pas goûter les fruits offerts, mais son intention était bonne.

De même, quand des gens viennent à nous et nous apportent quelques fruits ou sucreries (ṭōlī), il n'est pas sage de refuser leurs bonnes intentions, même si ces personnes ont des habitudes impures, boivent, fument, mangent de la viande, s'adonnent aux plaisirs de la chair, etc.

Normalement, il s'agit d'une nourriture impure que nous ne devrions pas manger.

Mais les intentions sincères des gens sont à accepter, surtout quand ils ne savent pas nos règles de vie.

Évidemment, il est recommandé de purifier la nourriture en jetant un regard dessus en se considérant comme l'âme.

Cependant, je ne crois pas que la nourriture non vaishnav (non végétarienne ou comprenant ail, oignon ou œufs) soit acceptable.

Analyse

दलितों का भी उद्धार होना है ।
dalitō̃ kā bhī uddhār hōnā hai .
dalits de aussi sauvetage être faut .
Il faut sauver aussi les dalits.

भीलनी का भी गायन है ।
bhīlnī kā bhī gāyan hai .
"femme tribale" de aussi chant est .
Il y a aussi le chant de la femme tribale.

कहते हैं राम ने भीलनी के बेर खाये ।
(kahtē haĩ) rām nē bhīlnī kē bēr khāyē .
disent Rām "femme tribale" de jujube "a mangé" .
Ils disent que Rām a mangé les jujubes de la femme tribale.

वास्तव में राम भी नहीं है , शिवबाबा भी नहीं है ।
vāstav mē̃ rām bhī nahī̃ hai , śivbābā bhī nahī̃ hai .
vérité en Rām aussi "ne pas" est , ŚivBābā aussi "ne pas" est .
En vérité, il ne s'agit ni de Rām ni de ŚivBābā.

हाँ हो सकता है इस ब्रह्मा को खाना पड़े ।
hā̃ hō (saktā hai) is brahmā kō khānā paṛē .
oui être peut celui-ci Brahmā à manger "est obligé" .
Oui, il peut s'agir de celui-ci Brahmā qui a du en manger.

भीलनी आदि आयेंगी ।
bhīlnī ādi āyēṅgī .
"femme tribale" etc. viendront .
Les femmes tribales, etc. viendront.

समझो टोली आदि ले आयें तो इन्कार कैसे कर सकते हैं ।
samajhō ṭōlī ādi (lē āyē̃) tō inkār kaisē kar (saktē haĩ) .
comprends ṭōlī etc. apportent alors refus comment faire pouvez .
Comprends. S'ils apportent des ṭōlīs ou autre, comment pouvez-vous refuser ?

भीलनी , गणिकायें ले आयेंगी तो तुम भी खायेंगे ।
bhīlnī , gaṇikāyē̃ (lē|lē āyēṅgī) tō tum bhī khāyēṅgē .
"femme tribale" , prostituées apporteront alors vous aussi mangerez .
Si les femmes tribales, les prostituées apportent quelque nourriture, vous la mangerez aussi.

शिवबाबा कहते हैं मैं तो नहीं खाऊंगा , मैं तो अभोक्ता हूँ ।
śivbābā (kahtē haĩ) maĩ tō nahī̃ khāūṅgā , maĩ tō abhōktā hū̃ .
ŚivBābā dit je alors "ne pas" mangerai , je alors abhōktā suis .
ŚivBābā dit : "Moi, je ne mangerai pas, moi je suis abhōktā".

Définitions

अभोक्ता abhōktā (sanskrit) n. m.

  1. celui qui ne ressent, ne connait ou n'éprouve ni joie ni peine
  2. celui qui ne jouit de rien

बेर bēr (hindi) n. m.

  1. Le jujubier, Zizyphus jujuba, ou Z. scandens
  2. le fruit du jujubier, la prune ; le jujube, Rhamnus zizyphus (A. syn. kunār)

भीलनी bhīlnī (hindi) n. f.

  1. Une femme ou une fille de la race Bhīl ; la femme d'un Bhīl.
  2. śabarī, femme tribale
  3. myth. [Ram.] np. de Śabarī, femme tribale qui donna à Rāma des jujubes [badara] ; elle goûtait chaque fruit avant de le lui donner, pour être sûre qu'il était savoureux ; elle personnalise la dévotion qui libère des fautes.

ब्रह्मा brahmā (sanskrit) n. m.

  1. Brahmā ou l'Être suprême considéré comme une personne, la première déité de la triade hindoue et le Créateur du Monde
  2. véd. [RV.] hymne sacré
  3. le sacré, ses manifestations ; la parole, le Verbe
  4. science sacrée, texte sacré, théologie ; pouvoir spirituel
  5. soc. dévotion ; sacerdoce, vie sainte, condition ou caste des brahmanes
  6. phil. l'Absolu, Être ou Principe suprême indifférencié et inqualifiable ; Dieu comme l'Essence ou le substrat du Tout
  7. (Baba) Le premier être humain dans lequel L'Être suprême descend pour donner le savoir nous permettant de nous libérer de nos liens de karma.

दलित dalit (sanskrit) adj.

  1. fendu, éclaté ; ouvert, épanoui (bouton), éclaté (bourgeon) ; déplié, déployé
  2. brisé, broyé ; dispersé, pulvérisé, détruit, mis en pièces
  3. en poudre
  4. mod. opprimé ; qualifie les intouchables sans référence à leur caste (Ambedkar).

गणिका gaṇikā (sanskrit) n. f.

  1. (riche) courtisane.
  2. une prostituée, catin, fille de joie

खाना khānā (hindi) v.

  1. manger, se nourrir
  2. consommer
  3. avaler
  4. boire
  5. inspirer, inhaler, aspirer
  6. prendre (des médicaments, ou l'air, ou un pot-de-vin, ou un serment)
  7. dilapider
  8. (mét.) obtenir, recevoir
  9. sentir, souffrir, endurer
  10. tenir, contenir
  11. harceler, pester (généralement avec jān, par exemple jān khānā)
  12. s.m. manger; nourriture, repas, dîner

राम rām (sanskrit) n. m.

  1. a. m. n. f. rāmā agréable, charmant ; plaisant, beau
  2. m. plaisir
  3. myth. [Rām.] np. du roi Rāma «le Charmant», 7e avatāra de Viṣṇu au tretāyuga ; fils de Daśaratha roi d'Ayodhyā de la lignée solaire [sūryavaṃśa] et de la reine Kausalyā, il est né à midi le 9e jour du mois caitra sous le nakṣatra punarvasu ; son guru était Viśvāmitra, avec qui il se rendit à Mithilā ; il épousa Sītā, fille du roi Janakarāja, en gagnant un concours d'archerie, où il banda, et cassa, l'arc Ajagava de Śiva ; à Paraśurāma indigné qu'il ait manqué de respect envers son guru Śiva, et le défiant, il arracha l'arc de Viṣṇu ; Sītā lui donna pour fils Kuśa et Lava ; Daśaratha sur ses vieux jours fit de Rāma son héritier ; mais sa seconde femme Kaikeyī, lui rappelant sa promesse d’exaucer un vœu, l'obligea à laisser le royaume à son fils Bharata ; Rāma s'exila volontairement avec Sītā et son frère Lakṣmaṇa, Bharata assurant la régence ; Rāma vécut avec eux comme ermite dans la forêt Daṇḍaka, dans un ermitage sur la rive de la Godāvarī, où il tua de nombreux démons, et not. l'ogresse Tāṭakā et ses fils ; l'ogre [rākṣasa] Rāvaṇa, roi de Laṅkā, décida de les venger, et déguisé en ascète, enleva Sītā et la transporta à Laṅkā dans son char volant [vimāna] ; Rāma et Lakṣmaṇa partirent à sa recherche avec l'aide du roi des singes Sugrīva et de son général le fidèle Hanumān, qui franchit le détroit en volant et retrouva Sītā ; l'armée des singes construisit une jetée de pierres [setu] pour franchir l'océan, et après une grande bataille Rāvaṇa fut vaincu par Rāma ; cette victoire est célébrée à la fête de daśāha ; Sītā, répudiée par Rāma, se jeta au bûcher, mais Agni l'épargna, et elle fut réunie à Rāma, qui reprit son trône à Ayodhyā pour un long règne de justice ; Rāma est l'archétype du Roi Juste de Droit Divin

शिवबाबा śivbābā (hindi) n. m.
Composé de : शिव śiva et बाबा bābā

  1. Père Shiva
  2. Père le Bienfaisant, Père le Favorable, Père le Salutaire

टोली ṭōlī (hindi) n. f.

  1. Une petite assiette plate ou un plat en métal ou en terre
  2. assiette, plat, plateau
  3. un support (pour un chandelier, ou un ḥuqqa, etc.)
  4. (fig.) un cadeau de sucreries, de fruits, etc. (fait par des relations ou des amis lors d'occasions festives)

Article