Ōm et sō ham

Point du murli du vendredi 30 octobre 2020

Les enfants, on vous a expliqué que la signification de "hum" est différente de celle de "Hum so". Ils ont rendu la signification de "hum" et de "Hum so" identiques. Les âmes, vous êtes les résidentes de la terre de la paix. Vous descendez ici pour jouer vos rôles. Vous devenez des déités, des guerriers, des marchands et des shudras. Hum signifie "je suis une âme". Cela fait une telle différence. Ils ont cru que cela voulait dire la même chose.

Notes

Il y a une erreur de traduction. Ce n'est pas "hum" mais "om" qu'il faut lire.

Point du murli reformulé (correction)

Il a été expliqué aux enfants que le sens de ōm est différent du sens de sō ham. Ils ont encore donné un sens semblable pour ōm et sō ham. Toi l'âme es celle qui reste dans le séjour du silence. Ensuite, tu viens jouer ton rôle. Tu deviens dēvtā, kṣatriya, vaiśya et śūdra. Ōm c'est-à-dire moi l'âme. Quelle différence ! Après, ils donnent un sens semblable aux deux.

Interprétation

ōm est la syllabe primordiale, qui symbolise la création. Les hindous l'identifient à Brahman, à Dieu, à Univers en confondant les 3.

sō ham signifie "je suis cela". les hindous interprètent cela par brahman, l'Univers et Dieu.

Il y a donc un sens identique aux deux mantras.

Pour Baba, le son ōm est la vibration de l'âme qui se considère comme l'âme, donc dans sa vérité. C'est alors la vibration de la création. Tout le cycle se crée à partir de l'accumulation de cette méditation de se considérer comme l'âme à l'âge de la rencontre avec Dieu. Cette méditation est "moi, l'âme".

Pour Baba, sō ham qui signifie "je suis cela" que l'on répète de nombreuses fois est une manière de faire tourner le cycle de la vision de soi aux différentes époques du cycle, dēvtā ou divinité à l'âge d'or, kṣatriya roi, prince, noble ou guerrier à l'âge d'argent, vaiśya marchand, artisan ou agriculteur, celui qui vit de ce qu'il produit et enfin śūdra serviteur qui dépend d'un autre pour sa subsistance.

On pourrait dire sō ham dēvtā, sō ham kṣatriya, sō ham vaiśya, sō ham śūdra, donc "Je suis cela la divinité, je suis cela le prince, je suis cela le marchand, je suis cela le serviteur", et le répéter encore et encore.

Les sens de Ōm et de sō ham sont donc bien distincts. Ōm est la graine de la création "moi l'âme", et sō ham est le résultat de cette création à différents moments du cycle "moi la divinité", "moi le prince", "moi le marchand", "moi le serviteur".

Analyse

बच्चों को समझाया है - ओम् का अर्थ अलग है और सो हम का अर्थ अलग है ।
baccō̃ kō samajhāyā hai - ōm kā artha alag hai aur sō ham kā artha alag hai .
enfants - à - expliqué - est - ōm - de - sens - séparé - est - et - sō - ham - de - sens - séparé - est .
Il a été expliqué aux enfants que le sens de ōm est différent du sens de sō ham.

उन्होंने फिर ओम् , सो हम सो का अर्थ एक कर दिया है ।
unhōnnē phir ōm , sō ham sō kā artha ēk kar diyā hai .
ils - encore - ōm , sō ham - cela - de - sens - 1 - faire - donné - est .
Ils ont encore donné un sens semblable pour ōm et sō ham.

तुम आत्मा शान्तिधाम में रहने वाली हो फिर आती हो पार्ट बजाने ।
tum ātmā śāntidhām mē̃ rahnē vālī hō phir ātī hō part bajānē .
toi - âme - "séjour du silence" - dans - rester - "celle qui" - es - après- viens - rôle - jouer .
Toi l'âme es celle qui reste dans le séjour du silence. Ensuite, tu viens jouer ton rôle.

देवता , क्षत्रिय , वैश्य , शूद्र बनते हैं ।
dēvtā , kṣatriya , vaiśya , śūdra (bantē haĩ) .
dēvtā , kṣatriya , vaiśya , śūdra - devenez .
Vous devenez dēvtā, kṣatriya, vaiśya et śūdra.

ओम् अर्थात् हम आत्मा ।
ōm arthāt ham ātmā .
ōm - "c'est-à-dire" - moi - âme .
Ōm c'est-à-dire moi l'âme.

कितना फ़र्क है ।
kitnā farka hai .
combien - différent - est .
Quelle différence !

वह फिर दोनों को एक कर देते हैं ।
vah phir dōnō̃ kō ēk kar (dētē haĩ) .
ils - après - "les deux" - à - 1 - faire - donnent .
Après, ils donnent un sens semblable aux deux.

Définitions

वैश्य vaiśya (sanskrit) n. m.

  1. soc. [«homme du peuple»] membre de la 3e classe, qui vit de son travail ; cultivateur, éleveur, marchand, artisan, banquier
  2. subordination, dépendance.

शूद्र śūdra (sanskrit) n. m.

  1. m. soc. homme de la 4e classe, serviteur
  2. f. śūdrā soc. femme de classe śūdra, servante
  3. pl. śūdrās soc. la classe [varṇa] des serviteurs.

देवता dēvtā (sanskrit) n. f.

  1. divinité, déité
  2. effigie d'un dieu, idole.
  3. (Baba) Celui qui donne (composé de देना dēnā et ता tā)

क्षत्रिय kṣatriya (sanskrit) n. m.

  1. soc. membre de la 2e classe [varṇa], guerrier, prince, noble

ओम् ōm (sanskrit) p.

  1. part. phil. syllabe sacrée que l'on peut découper en sons ‘a’, ‘u’ et ‘ṃ’, et considérée parfois comme symbolisant la trinité de Brahmā, Viṣṇu et Śiva ; om est la manifestation primordiale du Verbe, origine du pouvoir divin [śakti] ; [vedānta] le son ‘a’ correspond à l'état de veille [jāgrat], le son ‘u’ au rêve [svapna], le ‘ṃ’ au sommeil profond [suṣupti], et le silence qui suit au 4e état [turīya] de libération ; prononcé avant un mantra, il exprime que le récitant en connaît le sens ; la tradition tantrique lui substitue le bījamantra ‘hrīm’ ; cf. akṣara, praṇava, udgītha
  2. oui (solennel, dans le rituel).
  3. omityetadakṣaramidaṃ sarvam [MU.] Cette syllabe Om est tout cela.
  4. om itīdaṃ sarvam [TU.] Tout ce monde n'est qu'Om.
  5. om tat sat (mantra) Ainsi soit-il.
  6. (Baba) moi l'âme

सो हम sō ham (sanskrit) prop.

  1. moi-même
  2. je suis lui, je suis cela
  3. Je suis Lui, l'Âme Suprême (la maxime fondamentale de la philosophie du Védanta identifiant l'individu avec l'Âme Suprême).
  4. Je suis Cela, Brahm
  5. (Baba) Je suis cela, dēvtā, kṣatriya, vaiśya et śūdra soit la divinité, le prince, le marchand et le serviteur.

Articles