Qui est ce Bhagvān qui parle ?

Point du murli du vendredi 24 septembre 2021

Om shanti. Dieu parle. Que dit Dieu ? Qui a dit: "Dieu parle"? On ne voit personne. Les êtres humains ne peuvent pas être appelés Dieu. Certains pensent que c'est celui qui parle qui dit: "Dieu parle". Cependant, vous seuls savez que Dieu l'Incorporel est en train de parler. Qui est assis ici, et où est Dieu? C'est nouveau. Cela perturbe beaucoup de gens. Cependant, Dieu parle vraiment et dit: les enfants, Je vous enseigne le Raja Yoga. Je vous enseigne la connaissance et le yoga afin de vous changer d'hommes ordinaires en Narayan ou Krishna, et de femme ordinaire en Lakshmi ou Radhe. Que voulez-vous de plus ?

Notes

bhagvān signifie "chanceux, prospère, heureux, glorieux, illustre, adorable, divin, honorable" et aussi "l'Être suprême, Dieu".

bhagvānuvāc signifie "Bhagvān dit".

nirākār signifie "incorporel".

Point du murli reformulé (alternative)

Om śānti. Bhagvānuvāc. Que dit Bhagvān ? Qui a dit ceci "bhagvānuvāc" ? Mais en regardant personne ne vient. On ne dit pas Bhagvān à un être humain. Certains comprendront que seul celui qui parle dit : "bhagvānuvāc". Mais nirākār Bhagvān est en train de parler. Ceci, toi seul le sais. Qui est-ce ? Qui est assis ? Où est Bhagvān ? Il s'agit d'une chose nouvelle, n'est-ce pas ? Alors les êtres humains sont confus. Mais bhagvānuvāc existe certainement. Il dit : "Je suis en train d'enseigner rājyōg aux enfants." J'enseigne yōg et gyān pour créer Nārāyaṇ ou Kr̥ṣṇa d'un homme et Lakṣmī ou Rādhē d'une femme. Que faudrait-il d'autre ?

Interprétation

Bhagvān est un qualificatif pour Krishna identifié comme une incarnation de l'Être suprême Vishnou (pour les hindous vishnouites).

bhagvānuvāc en sanskrit "Bhagvān dit", introduit les phrases prononcées par Krishna dans le Gita.

En réalité, Krishna n'est pas l'Être suprême mais un dieu humain première divinité apparaissant à l'âge d'or.

Celui qui apporte la libération à l'humanité en donnant son savoir n'est donc pas Krishna mais Shiva qui est Dieu l'Être suprême.

Et ce savoir, cette véritable Gita est le murli.

L'Être suprême est incorporel. On ne peut donc pas le voir.

Pourtant, Il parle en donnant le murli.

Cela se fait à travers le corps de Brahma.

Les gens croient en ce qu'ils voient. Et donc s'ils voient la bouche de Brahma parler? c'est que c'est Brahma qui parle.

Baba explique qu'il entre dans le corps de Brahma et utilise son corps pour parler et s'asseoir. Brahma le laisse parler.

C'est une chose nouvelle. Et seul les brahma kumars et kumaris acceptent cette idée.

Même pour nous, nous avons besoin de nous rappeler que c'est Dieu qui parle quand on écoute ou lit le murli.

En agissant ainsi, je crée une relation avec Dieu le Professeur. Et ma compréhension devient plus profonde et plus subtile.

Analyse

ओम् शान्ति ।
ōm śānti .
Om śānti.

भगवानुवाच ।
bhagvānuvāc .
Bhagvānuvāc.

भगवान क्या कहते हैं ?
bhagvān kyā (kahtē haĩ)  ?
Bhagvān que dit  ?
Que dit Bhagvān ?

यह भगवानुवाच किसने कहा ?
yah bhagvānuvāc kisnē kahā  ?
ceci bhagvānuvāc qui "a dit" ?
Qui a dit ceci "bhagvānuvāc" ?

देखने में तो कोई आता नहीं ।
dēkhnē mē̃ tō kōī ātā nahī̃ . voir dans alors quelqu'un vient "ne pas" .
Mais en regardant personne ne vient.

मनुष्य को भगवान नहीं कहा जाता ।
manuṣya kō bhagvān nahī̃ (kahā jātā) .
"être humain" à Bhagvān "ne pas" "est dit" .
On ne dit pas Bhagvān à un être humain.

कोई समझेंगे कि बोलने वाले ही कहते हैं - भगवानुवाच ।
kōī samajhē̃gē ki bōlnē vālē hī (kahtē haĩ) - bhagvānuvāc .
certains comprendront que parler "ceux qui" seul disent - bhagvānuvāc .
Certains comprendront que seul celui qui parle dit : "bhagvānuvāc".

लेकिन निराकार भगवान बोल रहे हैं , यह सिर्फ तुम ही जानते हो ।
lēkin nirākār bhagvān (bōl rahē haĩ) , yah sirph tum hī (jāntē hō) .
mais nirākār Bhagvān "est en train de parler" , ceci juste tu seul sais .
Mais nirākār Bhagvān est en train de parler. Ceci, toi seul le sais.

यह कौन बैठा है !
yah kaun (baiṭhā hai)  !
celui-ci qui "est assis"  !
Qui est-ce ? Qui est assis ?

भगवान कहाँ हैं !
bhagvān kahā̃ haĩ  !
Bhagvān où est  !
Où est Bhagvān ?

यह नई बात है ना इसलिए मनुष्य मूंझ जाते हैं ।
yah naī bāt hai nā isliē manuṣya (mūñjh jātē haĩ) .
ceci nouvelle chose est "n'est-ce pas" donc "êtres humains" "sont confus" .
Il s'agit d'une nouvelle chose, n'est-ce pas ? Alors les êtres humains sont confus.

लेकिन भगवानुवाच है जरूर ।
lēkin bhagvānuvāc hai jarūr .
mais bhagvānuvāc est certainement .
Mais bhagvānuvāc existe certainement.

कहते हैं कि मैं बच्चों को राजयोग सिखा रहा हूँ ।
(kahtē haĩ) ki maĩ baccō̃ kō rājyōg (sikhā rahā hū̃) .
dit que je enfants à "raja yoga" "suis en train d'enseigner" .
Il dit : "Je suis en train d'enseigner rājyōg aux enfants."

नर से नारायण अथवा कृष्ण , नारी को लक्ष्मी अथवा राधे बनाने लिए योग और ज्ञान सिखाता हूँ , इनसे और क्या चाहिए ।
nar sē nārāyaṇ athavā kr̥ṣṇa , nārī kō lakṣmī athavā rādhē banānē liē yōg aur gyān (sikhātā hū̃) , insē aur kyā cāhiē .
homme de Nārāyaṇ ou Kr̥ṣṇa , femme à Lakṣmī ou Rādhē faire pour yōg et gyān enseigne , "avec eux" autre que faudrait .
J'enseigne yōg et gyān pour créer Nārāyaṇ ou Kr̥ṣṇa d'un homme et Lakṣmī ou Rādhē d'une femme. Que faudrait-il d'autre ?

Définitions

भगवान bhagvān (sanskrit) n. m.

  1. Chanceux, prospère, heureux, glorieux, illustre, adorable, divin, honorable
  2. l'Être suprême, Dieu
  3. toute personne estimable ou respectable
  4. (Baba) l'Être suprême, Dieu
  5. (Baba) Le dieu Nārāyaṇ

ज्ञान gyān (sanskrit) n. m.

  1. Connaissances en général; toute science ou matière objective appropriée à l'exercice de la compréhension ou de l'esprit. Connaissance, savoir, science
  2. Connaissance d'un genre spécifique et religieux, qui est dérivée de la méditation et de l'étude de la philosophie; qui enseigne à l'homme l'origine et la nature divines de sa part immatérielle, et l'irréalité des jouissances, souffrances et expériences corporelles, et l'illusion de l'univers extérieur et objectif; et qui, le sanctifiant pendant la vie des attachements terrestres et des affections charnelles, accomplit pour lui après la mort l'émancipation de l'existence individuelle et la réunion avec l'esprit universel. Sagesse
  3. Compréhension; c'est-à-dire la perception ou la faculté intellectuelle, ou le produit de son application et de son exercice - sens, sapience, jugement, intelligence, information ou connaissance. Perspicacité. Intelligence, pensée
  4. Une impression sur la compréhension; une appréhension ou une conviction de; une compréhension ou une conception de. Conscience

नारायण nārāyaṇ (sanskrit) n. m.

  1. myth. np. de Nārāyaṇa «Refuge des hommes», ancienne divinité des eaux, frère jumeau (ou fils) de Nara ; la nymphe [apsaras] Urvaśī est née d'une fleur posée sur sa cuisse
  2. myth. Viṣṇu sommeillant sur les eaux primordiales entre deux ères, reposant sur les anneaux du serpent Śeṣa-Ananta ; la création du monde est issue de son nombril, d'où s'élève un lotus portant Brahmā (cf. Anantaśāyin, Aravindanābhi, Jalaśayana, Padmanābha) ; il représente l'éveil de la Manifestation Divine
  3. phil. Dieu en l'Homme ; en l'invoquant on peut vénérer Dieu sous une forme humaine, not. Kṛṣṇa
  4. (Baba) Le dieu empereur du royaume de l'âge de vérité

लक्ष्मी lakṣmī (sanskrit) n. f.

  1. beauté, éclat, splendeur
  2. prospérité, succès ; richesse, fortune ; dignité royale
  3. myth. np. de Lakṣmī «Fortune», déesse de la prospérité et de la chance, épouse de Viṣṇu ; elle est née dans un lotus issu du barattage de la mer de lait primordiale [kṣīrodamathana] ; on la représente sur un piédestal de lotus, tenant en main un lotus symbolisant l'abondance, souvent ondoyée par deux éléphants [gajalakṣmī] ; elle orne not. le linteau du sanctuaire d'un temple [garbhagṛha] ; sa monture est le hibou [ulūka] ; le jeudi [guruvāra] lui est consacré, et c'est un jour auspicieux pour les mariages ; elle symbolise l'épouse dans le foyer ; mod. les commerçants l'invoquent en encaissant l'argent d'une transaction
  4. (Baba) La déesse impératrice du royaume de l'âge de vérité, épouse de Nārāyaṇ

कृष्ण kr̥ṣṇa (sanskrit) n. m.

  1. a. m. n. f. kṛṣṇā noir, bleu-noir
  2. m. couleur noire
  3. myth. np. de Kṛṣṇa «le Noir», divinité multiforme ; à l'époque védique, asura représentant les peuples dravidiens, il est de couleur noire ; 9e avatāra de Viṣṇu, il serait né à Mathurā du prince Vasudeva de la lignée yādava et de Devakī ; [Mah.] le cousin de Devakī, le cruel Kaṃsa roi de Mathurā, sachant qu'un fils de celle ci le tuerait, fit tuer ses 6 premiers enfants ; le 7e, Balarāma, s'échappa, et le 8e, Kṛṣṇa, fut élevé en secret par le roi des bergers Nanda et sa femme Yaśodā ; [BhP.] bébé espiègle, il volait le beurre de Yaśodā et était d'une force herculéenne ; enfant, il vainquit les démons Tṛṇāvarta, Agha, Ariṣṭa, Kāliya, Keśī, Baka et Śakaṭa ; il sauva de l'inondation provoquée par Indra le village de Govardhana en élevant sa colline au-dessus de sa tête ; il courtisa des milliers de bergères [gopī] de Vṛndāvana, parmi lesquelles ses favorites étaient Rādhā et Rukmiṇī ; adolescent, il détrôna et tua le cruel roi Kaṃsa son maître fut le sage Sāndīpani ; devenu roi de Dvārakā, il épousa Rukmiṇī en l'enlevant au mauvais Śiśupāla ; il est père de Pradyumna ; il combattit Jāmbavān auquel il prit le joyau Syamantaka ; il épousa Jāmbavatī qui conçut de lui Sāmba ; il épousa Satyabhāmā dont il eut 10 fils, et qui l'aida à vaincre l'asura Naraka et son allié Mura ; il donna sa sœur Subhadrā en mariage à Arjuna ; [Mah.] il participa avec Arjuna à la bataille du Mahābhārata au côté des pāṇḍavās ; au début de la bataille, cocher d'Arjuna, il l'exhorta à accomplir son devoir [karmayoga] en lui révélant sa nature divine dans la Bhagavadgītā ; mais il ne prit pas part lui-même à la guerre, assurant par sa neutralité l'équité du combat ; à la mort de son frère Balarāma, dernier survivant des yādavās, il méditait sur la tristesse de l'existence, lorsqu'il fut tué par la flèche du chasseur Jarā qui l'avait pris pour un daim, et qui l'atteint au talon, seul endroit vulnérable de son corps ; de cette blessure sortit à sa mort un śālagrāma ; on célèbre son anniversaire lors de la fête janmāṣṭamī 
  4. n. obscurité ; noirceur

राधे rādhē (sanskrit) n. f.

  1. f. prospérité, succès
  2. myth. [GG.] np. de Rādhā «Réussite», bergère [gopī] favorite du jeune Gopāla-Kṛṣṇa à Vṛndāvana ; elle était l'épouse du vacher Ayanaghoṣa ; Vṛṣabhānu était son père ; elle fut déifiée comme Śrī Rādhā, symbole de l'Amour divin, par le mouvement dévotionnel [bhakti] de Caitanya

राजयोग rājyōg (sanskrit) n. m.
Composé de : राज rāj et योग yōg

  1. soc. yoga intégral, discipline spirituelle ; il mène à la libération
  2. yoga du roi

योग yōg (sanskrit) n. m.

  1. véhicule, équipement ; moyen, méthode ; convenance
  2. contact ; union, jonction ; zèle, soin ; concentration d'esprit
  3. soc. expérience mystique de fusion divine, enstase
  4. soc. discipline spirituelle, pratique du yoga ; le yoga intégral [rājayoga] comprend une morale de vie de nature frugale assurant le contrôle de soi [yama] par une discipline d'exercices spirituels [niyama], et la pratique d'exercices de maîtrise du corps [haṭhayoga] et de méditation [dhyāna] afin d'acquérir la libération dans l'enstase [samādhi] ; il a été codifié dans le Yogasūtra en 8 disciplines [aṣṭāṅgayoga]
  5. phil. système philosophique du yoga, attribué à Patañjali, l'un des 6 points de vue [ṣaḍdarśana] de l'Hindouisme orthodoxe ; il traite de l'univers intérieur de l'homme ou microcosme ; c'est une version théiste du sāṃkhya [seśvarasāṃkhya]
  6. soc. la dévotion, un pañcopāsana selon Rāmānuja
  7. phil. np. du Yoga en tant que point de vue orthodoxe [darśana] ; cf. ṣaḍdarśana
  8. (Baba) union dans le souvenir (en particulier avec le Père)

निराकार nirākār (sanskrit) adj.

  1. a. m. n. f. nirākārā informe ; incorporel (se dit du brahman) ; sans contenu ; indécelable
  2. insignifiant, sans importance ; sans objet ; opp. sākāra
  3. m. myth. épith. de Śiva
  4. phil. les Cieux ; l'Être suprême.
  5. (Baba) incorporel, indécelable (se dit de Dieu ou des âmes dans le monde incorporel)

ओम् शान्ति ōm śānti (sanskrit)

  1. Moi l'âme ! Paix ! (mantra d'invocation de la paix)
  2. Bonjour, bonsoir (salutation entre bk)

भगवानुवाच bhagvānuvāc (sanskrit) prop.

  1. Bhagvān dit

Article