Qui est Shiva ? Qu'est-Il venu faire ? Quand est-Il venu ?

Point du murli du samedi 18 septembre 2021

Vous pouvez leur demander: "Les gens célèbrent l'anniversaire de Shiva, mais qui est-Il ? Quand est-Il venu et qu'a-t-Il fait ?" Jayanti signifie naissance. Ils célèbrent la naissance de Shiva l'Incorporel. Il est incorporel, alors comment Son anniversaire peut-il être célébré ? En qui est-Il entré ? L'âme entre dans un corps et on appelle cela une naissance. L'âme est L'âme. Quand elle entre dans un corps, on dit qu'elle a adopté un corps afin de jouer un rôle. Celui-ci est incorporel; alors comment est-Il né ? En qui est-Il entré ? On L'appelle l'Âme Suprême.

Notes

manānā signifie "faire accepter", "invoquer", "célébrer".

birth signifie "naissance".

janma signifie "naissance" ou "vie".

birth et janma sont donc synonymes.

Dans l'esprit de Dieu, ces mots désignent le moment où l'âme entre dans un corps où le fœtus prend vie. C'est donc après la conception et avant la naissance proprement dite.

nirākār signifie "sans forme, incorporel". Le mot qualifie les âmes et l'Âme suprême. Le mot "incorporel" est plus juste car Baba nous apprend que l'âme a la forme d'un point. L'idée est que la forme n'est pas visible ni physiquement ni subtilement (un point est infiniment petit).

jayantī signifie "fête d'anniversaire". Une fête d'anniversaire célèbre la naissance de quelqu'un ou quelque chose.

Point du murli reformulé (alternative)

Tu peux leur demander : "On a célébré Śiv jayantī mais qui est-Il ?" Qu'est-il venu faire et quand est-il venu ? Jayantī c'est seulement la naissance. On a célébré la naissance de nirākār Śiv. S'il est nirākār, comment a-t-on célébré ensuite sa naissance ? En qui est-il venu ? Quand l'âme va dans un corps, on dit qu'elle est née. L'âme c'est seulement l'âme. Quand elle entre dans un corps, on dira que l'âme a pris un corps pour jouer un rôle. C'est elle qui est nirākār. Comment a-t-Il pris naissance ? En qui est-il venu ? On l'appelle alors l'Âme suprême.

Interprétation

Une âme nait ou prend vie quand celle-ci entre dans un corps. C'est seulement à ce moment-là que son rôle commence, qu'elle fait différentes choses.

Habituellement, cela se fait quand l'âme entre dans un fœtus de quelques mois.

Mais certaines âmes ont aussi un rôle de prophètes et viennent établir une nouvelle religion. Elles entrent alors dans un corps déjà adulte qui abrite déjà une âme.

C'est le cas de Christ une âme humaine et prophète qui entre en Jésus pour le Christianisme.

C'est le cas de Guru Nanak qui entre dans un corps adulte et établit le sikkhisme.

C'est le cas de Bouddha qui entre dans Siddhārtha Gautama pour établir le bouddhisme.

Ces âmes prophètes sont des âmes humaines qui se réincarnent par la suite comme les autres âmes humaines. Elles continuent de soutenir leur religion.

Par contre, Shiva est Dieu, l'Être suprême, l'Âme suprême qui a un rôle unique.

Shiva prend naissance en entrant dans le corps de Dada Lakhīrāj qui prend alors le nom de Brahma.

Il donne alors cette connaissance connue comme celle des Brahma kumaris.

Il utilise la bouche de Brahma pour donner ce savoir que l'on appelle le murli.

Les hindous célèbrent en fait Shiv Ratri la nuit de Shiva qui est le souvenir de la venue de Shiva lors de la nuit la plus noire de l'humanité, c'est-à-dire la fin de l'âge de fer.

On peut donc considérer que Shiv Ratri et Shiv Jayanti c'est la même chose.

Célébrer la naissance de Shiva suppose normalement de savoir qui Il est, ce qu'Il est venu faire, quand il est venu et dans quel corps il est entré.

Seul Dieu le sait. Et c'est pourquoi il est venu nous donner ce savoir.

Shiva est Dieu, une âme, un point de lumière incorporel.

Il ne prend naissance qu'une seule fois dans tout le kalpa (cycle) en entrant dans le corps de Brahma.

Il ne vient qu'à la fin du cycle pour créer le nouveau monde, le paradis. Il vient nous purifier et purifier le monde.

Il ne se réincarne jamais. Il n'entre jamais dans le corps d'un fœtus.

Contrairement aux âmes prophètes, Il ne reste pas dans le corps de Brahma constamment mais fait des allées et venues.

Il a un rôle aussi en créant la demeure subtile où il établit son influence sur le monde entier, en plus de son influence physique quand il donne le murli ou est avec les enfants.

Il n'est pas lié par le karma. Il reste constamment pur tout le cycle et tous les cycles.

C'est pourquoi on l'appelle l'Âme suprême.

Durant les âges de cuivre et de fer, Dieu a aussi un rôle bien qu'il ne descende pas sur Terre, qu'Il ne prenne aucun corps. Il offre des visions à ses dévots en accord avec leurs croyance, leur religion.

Mais il n'y a en aucun cas, purification. Le rôle de purificateur n'existe qu'à la fin du kalpa.

Analyse

तुम उनसे पूछ सकते हो - शिव जयन्ती मनाई जाती है परन्तु वह है कौन ?
tum unsē pūch (saktē hō) - śiv jayantī (manāī jātī hai) parantu vah hai kaun  ?
tu "avec eux" "se renseigner" peux - Śiv jayantī "a célébré" mais il est qui  ?
Tu peux leur demander : "On a célébré Śiv jayantī mais qui est-il ?"

उसने क्या आकर किया और कब आया ?
usnē kyā ākar kiyā aur kab āyā  ?
il que "en venant" "a fait" et quand "est venu"  ?
Qu'est-t-il venu faire et quand est-il venu ?

जयन्ती माना ही बर्थ ।
jayantī mānā hī birth .
jayantī c'est seulement naissance .
Jayantī c'est seulement la naissance.

निराकार शिव का बर्थ मनाया , वह निराकार है तो उसका फिर बर्थ कैसे मनाया जाता है ?
nirākār śiv kā birth manāyā , vah nirākār hai tō uskā phir birth kaisē (manāyā jātā hai)  ?
nirākār Śiv de naissance "a célébré" , il nirākār est alors sa ensuite naissance comment "a célébré" ?
On a célébré la naissance de nirākār Śiv. S'il est nirākār, comment a-t-on célébré ensuite sa naissance ?

किसमें आया ?
kismē̃ āyā  ?
"en qui" "est venu"  ?
En qui est-il venu ?

आत्मा शरीर में जाती है तो कहा जाता है बर्थ ( जन्म ) हो गया ।
ātmā śarīr mē̃ (jātī hai) tō (kahā jātā hai) birth ( janma ) (hō gayā) .
âme corps dans va alors "est dit" naissance (naissance) "est devenu" .
Quand l'âme va dans un corps, on dit qu'il est né.

आत्मा तो आत्मा ही है ।
ātmā tō ātmā hī hai .
âme alors âme seul est .
L'âme c'est seulement l'âme.

शरीर में प्रवेश करती है तो कहेंगे आत्मा ने शरीर लिया है , पार्ट बजाने लिए ।
śarīr mē̃ pravēś (kartī hai) tō kahē̃gē ātmā nē śarīr (liyā hai) , part bajānē liē .
corps dans entrée fait alors diront âme "" corps "a pris" , rôle jouer pour .
Quand elle entre dans un corps, on dira que l'âme a pris un corps pour jouer un rôle.

वह तो है निराकार ।
vah tō hai nirākār .
elle alors est nirākār .
C'est elle qui est nirākār.

उसने जन्म कैसे लिया ?
usnē janma kaisē liyā  ?
il naissance comment "a pris"  ?
Comment a-t-Il pris naissance ?

किसमें आया ?
kismē̃ āyā  ?
"en qui" "est venu"  ?
En qui est-il venu ?

उनको तो परमात्मा कहा जाता है ।
unkō tō paramātmā (kahā jātā hai) .
"pour cela" alors "Âme Suprême" "est dit" .
On l'appelle alors l'Âme suprême.

Définitions

जयन्ती jayantī (sanskrit) n. f.

  1. un jubilé
  2. une fête d'anniversaire
  3. un drapeau, une bannière
  4. une femme victorieuse : titre de Durgā et de Pārvatī

शिव śiv (sanskrit) n. m.

  1. a. m. n. f. śivā bienfaisant ; favorable, propice, salutaire, de bon augure
  2. m. myth. épith. euphémique du dieu véd. Rudra ; plus tard élevé en dieu suprême Śiva, forme transcendante du Divin ; sa première épouse, Satī fille de Dakṣa, s'immola par le feu par humiliation qu'il ne soit pas invité au sacrifice que celui-ci fit à Viṣṇu ; Śiva, fou de douleur, transporta son cadavre dans l'Univers, en dispersant ses membres en autant de sanctuaires [pīṭhasthāna] ; plus tard il épousa sa réincarnation la Fille de la Montagne [Pārvatī], qui incarne son Inaccessible [Durgā] Puissance [Śakti] ; leurs fils sont Gaṇeśa et Skanda ; Śiva est le patron des ascètes, il porte les cheveux tressés en nattes formant chignon [Jaṭādhara] et médite au sommet du mont Kailāsa ; il est orné de serpents [nāgabhūṣaṇa] ; omniscient, il possède le 3e œil [trinetra] au milieu du front, duquel sort le feu qui détruit Kāma ; sa monture est le taureau Nandī, son symbole le liṅga ; il porte l'arc Ajagava, et est l'archer Pinākin qui détruisit la Cité des trois démons Tripura ; il tua le démon-éléphant [gajāsura] ; sous sa forme terrible Bhairava il parcourt les champs crématoires avec son sceptre d'os et de crâne [khaṭvāṅga] ; il se manifesta comme colonne de Feu [Aruṇācaleśvara] pour montrer sa suprématie à Brahmā et à Viṣṇu ; cf. Ardana, Ardhanārīśvara, Īśa, Īśāna, Umāpati, Kapardī, Kālāri, Kṛttivāsas, Kedāra, Gaṅgādhara, Candramukuṭa, Candraśekhara, Tripuraghna, Dhanvin, Dhūrjaṭi, Naṭarāja, Nirañjana, Paśupati, Puramathana, Baṭu, Bhagālin, Bharga, Bhava, Bhikṣāṭana, Manthāna, Mahākāla, Mṛtyuṃjaya, Lakulīśa, Vīrabhadra, Vyomakeśa, Śaṅkara, Śabara, Śambhu, Śarva, Hara
  3. soc. le culte de Śiva élève la puissance destructrice de Rudra en principe divin transcendant suprême [Maheśvara] ; ses temples portent son signe [liṅga] dans le sanctuaire du Seigneur [Īśvara], gardé par Nanda et Sunanda ; l'arbre bilva lui est sacré, ses feuilles trilobées [tryambaka] lui sont données en offrande, mais la ketakī lui est odieuse
  4. phil. [Tantra] la doctrine shivaïte est développée dans les dialogues divins (āgama et nigama) ; le shivaïsme du Cachemire a développé la doctrine tantrique Trika
  5. arch. [Mayamata] les 16 aspects de Śiva sont : Sukhāsana, Vivāha, Umāskanda, Vṛṣārūḍha, Purāri, Nṛtta, Candraśekhara, Ardhanārī, Viṣṇvardha, Caṇḍeśānugraha, Kāmāri, Kālanāśa, Dakṣiṇāmūrti, Bhikṣāṭana, Mukhaliṅga, et Liṅgasambhūta
  6. n. bien-être, prospérité, bonheur.
  7. (Baba) Le nom de l'Être suprême : le Bienfaisant ; le Favorable, le Propice, le Salutaire, le Bon Augure

निराकार nirākār (sanskrit) adj.

  1. a. m. n. f. nirākārā informe ; incorporel (se dit du brahman) ; sans contenu ; indécelable
  2. insignifiant, sans importance ; sans objet ; opp. sākāra
  3. m. myth. épith. de Śiva
  4. phil. les Cieux ; l'Être suprême.
  5. (Baba) incorporel, indécelable (se dit de Dieu ou des âmes dans le monde incorporel)

जन्म janma (sanskrit) n. m.

  1. naissance, origine ; existence, vie
  2. géniteur, père

मनाना manānā (hindi) v.

  1. v.t. rendre conscient: faire accepter, persuader; raisonner avec; prévaloir sur.
  2. consoler.
  3. concilier (un adversaire, un offensé); calmer, apaiser, pacifier, rassurer.
  4. invoquer (une divinité); idolâtrer; apaiser (un protecteur, etc.).
  5. faire tenir, célébrer (comme un festival, un jour férié).
  6. poet. reconnaitre (un défaut).
  7. méditer, réfléchir.

birth (anglais) n.

  1. n. Naissance.
  2. (Figuré) Naissance, origine.
  3. (Figuré) Accouchement.
  4. v. (Désuet) Accoucher de, donner naissance à, enfanter.
  5. Produire, être à l'origine de.