Vyas est le Précepteur spirituel Śiv

Point du murli du samedi 13 février 2021

Toutes les histoires des écritures sont invraisemblables. Ils mentionnent le nom du Dieu Vyas. Ils disent que c’est lui qui a rédigé les écritures. Vyas appartenait au chemin de la dévotion. Les enfants, celui-ci est Vyas Dev et vous qui êtes Ses enfants, vous êtes *Sukh Deva (ceux qui donnent du bonheur). Vous devenez maintenant des déités (des donneurs) de bonheur. Vous recevez votre héritage de bonheur de Vyas, Shiva, le Professeur (Shivacharya). Vous êtes les enfants de Vyas.

Point du murli reformulé (alternative)

Tout dans les écritures est légende. On a donné le nom Vyās Bhagvān pour celui qui a créé l'écriture. Maintenant, c'était Vyās du chemin de la dévotion. Celui-ci est le Dieu Vyās, vous êtes ses enfants, les dieux du bonheur. Maintenant, tu deviens la divinité du bonheur. Tu es en train de prendre l'héritage du bonheur avec Vyās, le Précepteur spirituel Śiv. Vous êtes les enfants de Vyās.

Interprétation

Vyās est considéré par les hindous comme un dieu et comme l'auteur du Mahabharata (la Grande Inde) et d'autres écritures.

En réalité, c'est Śiv (Shiva prononcé Shiv en hindi) qui nous enseigne la grande histoire de Bharata.

Grâce à son enseignement, nous apprenons à être heureux et à donner du bonheur aux autres.

Nous sommes donc les enfants de Śiv et les dieux ou divinités du bonheur.

Analyse

शास्त्रों में सब है दंत कथायें ।
śāstrō̃ mē̃ sab hai (dant kathāyē̃) .
śāstra[n.m.pl.o.] mē̃ sab hōnā[pres.sg. 2 ou 3] dant[n.m. sg. ou d.] kathā[n.f.pl.d.] .
écritures dans tout est légendes .
Tout dans les écritures est légende.

नाम रख दिया है - व्यास भगवान ने शास्त्र बनाये ।
nām (rakh diyā hai) - vyās bhagvān nē śāstra banāyē .
nām[n.m. sg. ou d.] rakhnā[rad.] dēnā[acc.m,sg.d.] hōnā[pres.sg. 2 ou 3] - vyās[n.m. sg. ou d.] bhagvān[n.m. sg. ou d.] nē śāstra[n.m. sg. ou d.] banānā[acc.m. pl. ou o.] .
nom "est donné" - Vyās Bhagvān "" écriture "a créé" .
On a donné le nom Vyās Bhagvān pour celui qui a créé l'écriture.

अब वह व्यास था भक्ति मार्ग का ।
ab vah vyās thā bhakti mārga kā .
ab vah[pn.d.] vyās[n.m. sg. ou d.] hōnā[imparf.m.sg] bhakti[n.f.sg.] mārg[n.m. sg. ou d.] kā[adj.m.sg.d.] .
maintenant cela Vyās était dévotion chemin de .
Maintenant, c'était Vyās du chemin de la dévotion.

यह है व्यास देव , उनके बच्चे तुम सुख देव हो ।
yah hai vyās dēv , unkē baccē tum sukh dēv hō .
yah[pn.d.] hōnā[pres.sg. 2 ou 3] vyās[n.m. sg. ou d.] dēv[n.m. sg. ou d.] , unkā[adj. m.o. ou m.pl] baccā[n.m. sg.o. ou pl.d.] tum[pn.d.] sukh[n.m. sg. ou d.] dēv[n.m. sg. ou d.] hōnā[pres.pl.2] .
ceci est Vyās dieu , ses enfants vous bonheur dieu êtes .
Celui-ci est le Dieu Vyās, vous êtes ses enfants, les dieux du bonheur.

अब तुम सुख के देवता बनते हो ।
ab tum sukh kē dēvtā (bantē hō) .
ab tum[pn.d.] sukh[n.m. sg. ou d.] kā[adj. m.o. ou m.pl] dēvtā[n.f.sg.] bannā[inacc.m. pl. ou o.] hōnā[pres.pl.2] .
maintenant vous bonheur de divinité devenez .
Maintenant, tu deviens la divinité du bonheur.

सुख का वर्सा ले रहे हो व्यास से , शिवाचार्य से ।
sukh kā varsā (lē rahē hō) vyās sē , śivācārya sē .
sukh[n.m. sg. ou d.] kā[adj.m.sg.d.] varsā[n.m.sg.d.] lēnā[rad.] rahnā[acc.m. pl. ou o.] hōnā[pres.pl.2] vyās[n.m. sg. ou d.] sē , śivācārya[n.m. sg. ou d.] sē .
bonheur de héritage "es en train de prendre" Vyās avec , "Le précepteur spirituel Śiv" avec .
Tu es en train de prendre l'héritage du bonheur avec Vyās, le Précepteur spirituel Śiv.

व्यास के बच्चे तुम हो ।
vyās kē baccē tum hō .
vyās[n.m. sg. ou d.] kā[adj. m.o. ou m.pl] baccā[n.m. sg.o. ou pl.d.] tum[pn.d.] hōnā[pres.pl.2] . Vyās de enfants vous êtes .
Vous êtes les enfants de Vyās.

Définitions

सुख sukh (sanskrit) n.

  1. joie, bonheur, plaisir ; confort, prospérité ; opp duḥkha
  2. phil. [Vaiśeṣika] la qualité [guṇa] du plaisir
  3. chance

भगवान bhagvān (sanskrit) n. m.

  1. Chanceux, prospère, heureux, glorieux, illustre, adorable, divin, honorable
  2. l'Être suprême, Dieu
  3. toute personne estimable ou respectable
  4. (Baba) l'Être suprême, Dieu
  5. (Baba) Le dieu Nārāyaṇ

देवता dēvtā (sanskrit) n. f.

  1. divinité, déité
  2. effigie d'un dieu, idole.
  3. (Baba) Celui qui donne (composé de देना dēnā et ता tā)

शिव śiv (sanskrit) n. m.

  1. a. m. n. f. śivā bienfaisant ; favorable, propice, salutaire, de bon augure
  2. m. myth. épith. euphémique du dieu véd. Rudra ; plus tard élevé en dieu suprême Śiva, forme transcendante du Divin ; sa première épouse, Satī fille de Dakṣa, s'immola par le feu par humiliation qu'il ne soit pas invité au sacrifice que celui-ci fit à Viṣṇu ; Śiva, fou de douleur, transporta son cadavre dans l'Univers, en dispersant ses membres en autant de sanctuaires [pīṭhasthāna] ; plus tard il épousa sa réincarnation la Fille de la Montagne [Pārvatī], qui incarne son Inaccessible [Durgā] Puissance [Śakti] ; leurs fils sont Gaṇeśa et Skanda ; Śiva est le patron des ascètes, il porte les cheveux tressés en nattes formant chignon [Jaṭādhara] et médite au sommet du mont Kailāsa ; il est orné de serpents [nāgabhūṣaṇa] ; omniscient, il possède le 3e œil [trinetra] au milieu du front, duquel sort le feu qui détruit Kāma ; sa monture est le taureau Nandī, son symbole le liṅga ; il porte l'arc Ajagava, et est l'archer Pinākin qui détruisit la Cité des trois démons Tripura ; il tua le démon-éléphant [gajāsura] ; sous sa forme terrible Bhairava il parcourt les champs crématoires avec son sceptre d'os et de crâne [khaṭvāṅga] ; il se manifesta comme colonne de Feu [Aruṇācaleśvara] pour montrer sa suprématie à Brahmā et à Viṣṇu ; cf. Ardana, Ardhanārīśvara, Īśa, Īśāna, Umāpati, Kapardī, Kālāri, Kṛttivāsas, Kedāra, Gaṅgādhara, Candramukuṭa, Candraśekhara, Tripuraghna, Dhanvin, Dhūrjaṭi, Naṭarāja, Nirañjana, Paśupati, Puramathana, Baṭu, Bhagālin, Bharga, Bhava, Bhikṣāṭana, Manthāna, Mahākāla, Mṛtyuṃjaya, Lakulīśa, Vīrabhadra, Vyomakeśa, Śaṅkara, Śabara, Śambhu, Śarva, Hara
  3. soc. le culte de Śiva élève la puissance destructrice de Rudra en principe divin transcendant suprême [Maheśvara] ; ses temples portent son signe [liṅga] dans le sanctuaire du Seigneur [Īśvara], gardé par Nanda et Sunanda ; l'arbre bilva lui est sacré, ses feuilles trilobées [tryambaka] lui sont données en offrande, mais la ketakī lui est odieuse
  4. phil. [Tantra] la doctrine shivaïte est développée dans les dialogues divins (āgama et nigama) ; le shivaïsme du Cachemire a développé la doctrine tantrique Trika
  5. arch. [Mayamata] les 16 aspects de Śiva sont : Sukhāsana, Vivāha, Umāskanda, Vṛṣārūḍha, Purāri, Nṛtta, Candraśekhara, Ardhanārī, Viṣṇvardha, Caṇḍeśānugraha, Kāmāri, Kālanāśa, Dakṣiṇāmūrti, Bhikṣāṭana, Mukhaliṅga, et Liṅgasambhūta
  6. n. bien-être, prospérité, bonheur.
  7. (Baba) Le nom de l'Être suprême : le Bienfaisant ; le Favorable, le Propice, le Salutaire, le Bon Augure

शास्त्र śāstra (sanskrit) n. m.

  1. ordre, loi ; précepte, règle
  2. enseignement impératif, instruction ; commandement
  3. règle, théorie (opp. prayoga la pratique) ; doctrine, science ; connaissance
  4. [«instrument d'instruction»] traité, ouvrage d'enseignement, livre de préceptes ; texte sacré
  5. ifc. science de <iic.>
  6. anantaṃśāstram alpaṃjīvitam Le savoir est sans fin, mais la vie est courte.

देव dēv (sanskrit) n. m.

  1. adj. brillant
  2. divin
  3. n.m. dieu [«être de lumière»]
  4. phil. personnification d'une manifestation de la puissance divine ; aspect du transcendant

व्यास vyās (sanskrit) n. m.

  1. séparation, division
  2. diffusion, extension ; exposé, rapport détaillé
  3. largeur, épaisseur, diamètre
  4. compilateur
  5. myth. [Mah.] np. du sage [ṛṣi] Vyāsa «le Compilateur (du Mah.)», fils de l'ascète Parāśara et de Kālī-Satyavatī, et donc demi-frère de Bhīṣma et de Vicitravīrya ; né miraculeusement [Dvaipāyana] sur un île de la Yamunā, adulte dès sa conception, il y vécut comme ermite ; sa mère le fit revenir dans le monde par devoir de niyoga pour épouser (par la foudre de son regard) les 2 veuves de Vicitravīrya, Ambikā pour concevoir Dhṛtarāṣṭra, et Ambālikā pour concevoir Pāṇḍu ; lorsqu'il voulut un 3e enfant, Ambikā déguisa une de ses servantes en substitution, dont il engendra Vidura ; on lui attribue la compilation du Mahābhārata et des récits sacrés [purāṇa] ; il est aussi appelé compositeur du Veda [Vedavyāsa] ; on le célèbre à gurupūrṇimā ; c'est l'un des 7 immortels [ciraṃjīvin] ; il fit de grandes pénitences pour prier Śiva de lui accorder un fils ; ayant obtenu son vœu, il retourna à son ermitage [āśrama] où la nymphe [apsaras] Ghṛtācī lui apparut sous la forme d'un perroquet [śuka] ; devant sa beauté il perdit sa semence d'où naquit le sage Śuka ; Vaiśampāyana, Jaimini, Paila, Sumantu et Śuka furent ses disciples

शिवाचार्य śivācārya (sanskrit) n. m.
Composé de : शिव śiv et आचार्य ācārya

  1. Le précepteur spirituel Śiv.